CAHIERS DE L'ECHINOX

CAIETELE ECHINOX. VOLUME 21 / 2011
FANTOMES, REVENANTS, POLTERGEISTS, MANES

Coordinateurs: Corin Braga, Philippe Walter

carte
ISSN 1582-960X (RO);
ISBN 978-2-36424-245-6 (FR
Anul apariției: 0
Format:
Nr. pagini: 0

Fantômes et revenants présentent un défi redoutable à la théorie traditionnelle de la représentation poétique. Comment re-présenter (c’est-à-dire présenter à nouveau ou imiter par le biais du langage) ce qui n’existe pas et n’a jamais existé, puisque par définition ces créatures fantastiques sont invisibles ? En fait, il est paradoxal que cette non-existence ne signifie pas pour autant que personne n’ait vu de revenants ou n’ait cru en voir. La totalité des civilisations humaines connaît les fantômes, même si elles usent de noms différents pour les désigner.
Ces êtres fantastiques ont fait le sujet d’un colloque organisé par le Centre de Recherche sur l’Imaginaire de Grenoble les 11 et 12 octobre 2010 à la MSH-Alpes, la Maison des sciences de l’homme du CNRS. La stratégie scientifique du colloque visait l’affinement d’une donnée centrale du structuralisme anthropologique tel qu’il se pratique dans les centres de recherche sur l’i¬maginaire en France et à l’étranger : l’existence d’invariants formels (structures narratives) ou systémiques (combinatoire de thèmes mythiques, comme ceux isolés par S. Thompson dans son Motif-Index of folk-literature). L’enquête a été menée à partir de récits relevant d’un même registre de l’imaginaire : les histoires de revenants, fantômes et poltergeists. Il s’agissait toutefois de dépasser l’analyse archétypale (ou archétypologie) proposée jadis par Gilbert Durand pour viser des voies nouvelles au confluent de la psychiatrie et des sciences cognitives.
Le projet consistait à envisager ces créatures fantastiques que sont les fantômes, re¬ve¬nants et poltergeists de manière comparative à la fois en diachronie et en synchronie. Il s’agissait de dégager les motifs mythiques associés à ces figures et de s’interroger sur leur signification anthropologique. Existe-t-il, malgré la diversité et la variabilité des contextes culturels, des constantes méthodologiquement repérables dans la représentation de ces créa¬tures fantastiques ainsi que des archétypes communs à la base des imaginaires africains et européens ?
Une des conclusions des travaux a été qu’il existe bel et bien des « images » et non des « représentations » de fantômes. Le colloque a permis d’entrevoir des con¬vergences avérées de ces images, en dehors de toute influence culturelle directe. Des ex¬plications de nature neuropsychique à propos de cette convergence pourraient maintenant être explorées. Celles-ci feraient appel aux phénomènes hallucinatoires mis en évidence lors de l’expérience dite des corps fantômes (obtenue en laboratoire par stimulation de certaines zones du cortex), en anglais out of body experience. À terme, il serait alors pos¬si¬ble d’envisager un « imaginarium » cognitif, c’est-à-dire un répertoire des phénomènes d’illusion mentale dus à des dispositifs psychiques particuliers.


Sommaire


Philippe Walter, Avant-propos [7-8]

Mythologie et folklore

Philippe Walter, Dame Abonde et les revenants dans le Roman de la Rose (XIIIe siècle) [11–19]
Stamatios Zochios, Lamia: A Sorceress, a Fairy or a Revenant? [20–31]
Corin Braga, Les Banshees irlandaises et le monde souterrain des Tuatha De Danann [32-42]
Michael Hemsley , The Day of the Passion of the Men of Britain: The Boar as Revenant Agent of Disorder in Welsh Literature and in David Jones’ Late Poetry [43-57]
Torfi H. Tulinius, Revenants in Medieval Icelandic Literature [58-74]
Anna Caiozzo, Esprits et manifestations dans l’imaginaire musulman, de la littérature des merveilles à Edmond Doutté [75-87]
Shogo Kanayama , Des esprits vengeurs aux fantômes tragiques. La vision du fantôme dans la culture japonaise [88-96]
Sibusiso Hyacinth Madondo, Ballad of the Fallen:The “Table Cloth” of the Table Mountain as the Spirits of the Dead [97–102]
Marie-Agnès Cathiard & Nicolas Abry, Des corps fantômes aux corps imaginés. Entre Afrique et Europe : l’unité cognitive des réponses culturelles à la paralysie du sommeil dans leur anthropodiversité [103–120]
Ionel Buşe, Créatures fantastiques dans les contes de fées roumains : certains aspects symboliques à découvrir [121–133]
Eleonora Sava, Représentations des revenants dans la culture traditionnelle roumaine [134–146]
Carmen Săpunaru Tămaş, Zburatorul : L’amant ailé dans la mythologie roumaine [147–151]

Littératures et arts

Véronique Adam, Le fantôme : naissance d’une imagination rationnelle [155–165]
Jean Marigny, Les fantômes et le mythe de l’innocence enfantine [166–174]
Claudia-Simona Hulpoi, Ces morts qui nous hantent. Rimbaud, Lautréamont et la naissance du Surréalisme: une histoire de revenants ? [175–191]
Arnaud Huftier, La traduction de la tradition: Le Livre des fantômes de Jean Ray, ou comment donner forme aux spectres de la guerre et de la Bible [192–209]
Carmen-Veronica Borbély, Neo-Gothic Phantasms: Parodies of “Deranged Imagination” in Contemporary Fiction. Clare Clark’s The Nature of Monsters (2007) [210–217]
Karen Ferreira-Meyers, Les revenants dans la littérature africaine francophone et anglophone : Solo d’un revenant de Kossi Efoui et Till we can keep an animal de Megan Voysey-Braig [218–225]
Ilse Groenewald, Ghosts, Revenants and Talking Heads in Ingrid Winterbach’s Niggie [226–232]
Giovanni Magliocco, Domnişoara Christina de Mircea Eliade. Les avatars vampiriques de l’anima [233–247]
Gisèle Vanhese, Thématique fantomale et spectralisation du récit dans Biserica neagră d’Anatol E. Baconsky [248–261]
Alexandra Stanciu, Entre hantise et représentation. « Le portrait » de Thomas Owen, un récit médiumnique [262–270]
Rodica Chira, Sur Le livre des ombres de Serge Lehman [271–277]
Ileana Alexandra Orlich, The Political Ghosts and Ideological Phantasms of The Cherry Orchard. A Sequel [278–283]
Katija Khan, Ghosts, Witches and the Magical World in the Nigerian Film Billionaire’s Club [284–291]
Aura Ţeudan, Between Symptom and Specter: A Quest within the Visible in Giuseppe Tornatore’s A Pure Formality [292–301]
Gelu Teampau, Faces of the Vampire in Comic Books [302–317]
Patrick Pajon, Fantômes et significations de la mort au temps de l’Internet [318–324]
Laurenţiu Malomfălean, Digital Phantom. A Spectral Attitude to Living [325–332]

Book Reviews [333–382]