FILOLOGIE

VARIATIONS PO(Ï)ÉTIQUES
LES MATÉRIAUX INTERTEXTUELS ANGLO-AMÉRICAINS DANS L’ŒUVRE DE CIORAN

Dumitra Baron

carte
ISBN 978-606-543-158-4
Anul apariției: 0
Format:
Nr. pagini: 0

Le projet de ce livre a comme point central l’étude de l’œuvre de Cioran (1911-1995) et de ses rapports avec l’espace littéraire et culturel anglo-américain, de la perspective de la littérature comparée et de la po(ï)étique. En partant de la présentation des principales catégories des matériaux anglo-américains, l’ouvrage propose une réflexion sur les raisons qui déterminent l’élection et la convocation de ces éléments dans l’espace de création. Après l’étude des enjeux de la lecture, regardée en tant que geste fondamental de ramasser des matériaux, suit l’examen de la manière dont Cioran emploie ses notes de lecture (de Shakespeare, des poètes romantiques, des auteurs comme Jonathan Swift, Oscar Wilde, Emily Dickinson, Emily Brontë, Samuel Beckett et Francis Scott Fitzgerald) dans la création de ses textes. Les Cahiers et une partie des manuscrits cioraniens constituent le corpus analysé dans le but de découvrir les principales coordonnées qui régissent l’état de préparation de l’œuvre. Les diverses transformations des matériaux anglo-américains et leurs formes de combinaison sont examinées en fonction de deux gestes fondamentaux : le bricolage (la traduction) et le collage-assemblage (l’épigraphe, la citation, la reprise et la référence). Sont également explorés les divers parcours des matériaux anglo-américains dans l’œuvre cioranienne et la spécificité de l’écriture aphoristique, la recherche de la formule d’écriture se transformant en une recherche d’une formule de soi. Le moi « à fragments » serait pour Cioran un moi à formules anglo-américaines, l’identité se construisant dans les moments de contact entre les textes et l’ego scriptor. L’intertextualité y apparaît comme une forme d’impersonnalisation créatrice, les enjeux de l’identité altérée étant approfondis en trois temps : « se vouloir l’autre », « devenir l’autre » et « dépasser l’autre ». L’intertexte cioranien au contact avec les matériaux anglo-américains est en mesure de dévoiler sa capacité d’intégration, de négociation ou de rejet des textes des autres, instaurant un véritable dialogue entre les écrivains et leurs œuvres. La confrontation à l’écriture dans une langue étrangère, la hantise de la langue maternelle ou de la langue « autre » ou de l’autre, la problématique de la traduction et de l’auto-traduction, les enjeux de l’exil langagier, la question de l’entre-deux, en voilà autant d’aspects traités dans cette étude.

TABLE DES MATIÈRES

Introduction
Liste des abréviations

PREMIÈRE PARTIE : L’origine des matériaux
I. Le parti pris des matériaux
1. Matériaux et matière
1.1. Exercices de rêverie matérielle
1.2. Le mot - l’or du matériau
1.3. Le matériau - émotion
2. Un matériau à part : la deuxième langue
2.1. Ressorts du changement de langue
2.2. La langue maternelle et les langues étrangères
II. La galaxie des matériaux
1. Contours des matériaux
2. Domaines des matériaux
2.1. Aperçu des principaux matériaux littéraires
Shakespeare
Les poètes romantiques
Emily Dickinson et Emily Brontë
Les écrivains de la modernité
Les Américains
2.2. Considérations générales sur les matériaux non-littéraires
Enjeux de la société britannique
Les États-Unis : objet de fascination et de doute ?

DEUXIÈME PARTIE : L’écrivain collectionne ses matériaux
I. La lecture e(s)t la vie
1. Bibliothèque d’écrivain
2. Bréviaire des lecteurs
3. Les Cahiers – un journal de lecture
II. La lecture comme recherche des matériaux
1. La tâche du lecteur
1.1. Les fiches de lecture
1.2. Les gestes du lecteur
2. La lecture intertextuelle
2.1. Entre-lecture et lecture-écriture
2.2. Lecture et relecture

TROISIÈME PARTIE : Les matériaux au travail - le work in progress
I. Le chantier de l’œuvre
1. Les Cahiers racontent la création
1.1. L’atelier de l’écrivain
1.2. Angoisse, crise, violence : enjeux d’une écriture thérapeutique
1.3. La préparation de l’œuvre
Les projets d’écriture
Les exercices d’écriture
La main qui veut écrire
1.4. Pour une poétique de l’écriture
Méthodes de travail
L’idéal d’écriture
Le métier d’écrivain
2. Les manuscrits et les Cahiers montrent comment l’œuvre se fait
2.1. Les manuscrits ou les brouillons de l’œuvre
2.2. Au cœur du travail : le jeu des variantes dans les Cahiers
II. Écrire avec les matériaux anglo-américains - pour une poïétique du palimpseste
1. Bricoler
1.1. La traduction
Traduire et écrire
La pratique de la traduction
Vers une théorie de la traduction
2. Coller et assembler
2.1. Les stratégies d’installation
L’épigraphe
La reprise
La référence
La citation
2.2. Les stratégies de suggestion
L’allusion
2.3. Les stratégies d’absorption
L’implicitation

QUATRIÈME PARTIE : Itinéraires des matériaux et la création intertextuelle de l’écrivain
I. Parcours des matériaux intertextuels
1. Les matériaux voyagent dans l’écriture
1.1. De l’œuvre roumaine à l’œuvre française
1.2. Œuvres – Cahiers – Œuvres – manuscrits
1.3. Cahiers – manuscrits – Œuvres
2. À la recherche du matériau parfait
2.1. Entre fragments et aphorismes
2.2. Pour un art de la Formule
II. Des matériaux intertextuels aux matériaux interpersonnels
1. Se vouloir l’autre
1.1. La signature ou « Qu’y a-t-il dans un nom ? »
1.2. L’attitude des autres – un modèle pour soi
2. Devenir l’autre
2.1. Je est un autre – la réification du moi quotidien
2.2. Lecture et altérité
2.3. Écrire à la manière de l’autre
3. Dépasser l’autre
3.1. Compléter l’autre et formuler à sa place
3.2. Le détournement créateur du modèle
4. Le moi comme mosaïque de textes
4.1. L’intertextualité et l’impersonnalisation créatrice
4.2. Du « moi à fragments » au moi à formules

Conclusion
Bibliographie

Annexes : Tableaux des matériaux anglo-américains
Annexe 1 : Matériaux renvoyant au domaine littéraire : les matériaux shakespeariens
Annexe 2 : D’autres matériaux littéraires
Annexe 3 : Matériaux renvoyant au domaine non-littéraire
Annexe 4 : Tableau général des matériaux anglo-américains

Index des noms
Index thématique